Skip to content

Instantly share code, notes, and snippets.

@loryhuz

loryhuz/monero.md Secret

Last active Apr 23, 2018
Embed
What would you like to do?
Analyse fondamentale (La Baleine) - Monero

[Analyse fondamentale] Monero, la crypto la plus proche d'une monnaie

Aujourd’hui je vais vous parler de Monero, et pourquoi je suis très confiant sur l’avenir de ce coin.

- Sécurisé - Fongible - Privé - Intraçable

Monero est une monnaie basée sur le protocole cryptonote. La particularité de Monero est que les unités/coins sont purement fongibles et que la monnaie est très probablement la meilleure en terme d’anonymat à l’heure actuelle.

1. Petit coup de balai sur les préjugés

Si vous avez entendu parler de Monero, c’est sûrement parce que c’est la crypto-monnaie qui est utilisée par les ransomwares et sur le darkweb, puisqu'elle est par nature intraçable. Bref dans votre esprit, c’est sûrement la monnaie du diable.

Tout d’abord je voudrais vous dire que si Monero est anonyme c’est parce que c’est une condition nécessaire pour garantir la fongibilité de la monnaie. L’équipe derrière Monero est totalement contre l’utilisation de sa monnaie pour des activités illégales, que ce soit bien clair. D'ailleurs la feature view-key de Monero va dans ce sens, optionnelle, et sur demande, vous permet d'être transparent si vous le souhaitez (par exemple dans le cas ou vous voulez montrer au FISC que vous n'avez rien à cacher).

Et en ce qui concerne la confidentialité sur les réseaux je vous laisse lire ce court manifeste du mouvement cypherpunk

En résumé, le fait d’être confidentiel, ce n’est pas qu’une histoire d’échapper au fisc ou autres activités illégales. Ça se sont des utilisations détournés d’un système qui n’est pas prévu pour au départ.

Et pour l’argument terrorisme : un billet de 10€ est tout aussi intraçable et fongible qu’un XMR, donc le Monero n’est pas plus une monnaie pour terroriste que les billets de banques, vous voyez ou je veux en venir maintenant avec mon balai ? ;)

2. Pourquoi la fongibilité ? Quid du Bitcoin

Un bitcoin n’est pas fongible et c’est un vrai problème pour une utilisation en tant que monnaie, du coup j’en dédie une partie entière car ça va me servir d’argument pour la suite.

Gregory Maxwell, CTO de Blockstream et développeur Bitcoin Core des premiers jours travaille sur les transactions confidentielles. Je vous en parle parce que l’algorithme en signature de cercle implémenté par Monero en Janvier 2017 doit beaucoup aux travaux de Greg qui l’a implémenté le premier.

On pourrait se demander alors, sur le long terme : à quoi bon investir sur Monero si le problème de fongibilité est réglé sur le Bitcoin et qu’on puisse faire des CT (Confidential transaction) ?

Tout simplement parce qu’il faut que les transactions anonymes soient obligatoires pour avoir des coins pûrement fongibles, c’est la meilleure solution. Maintenant vous voyez le problème ? Il est trop tard pour le Bitcoin.

Voici les propos de Gregory Maxwell traduits à partir de l’une de ses conférences:

Je pense que l’argument d’avoir et de rendre obligatoires les transactions confidentielles sur le Bitcoin à beaucoup de sens. Mais je ne vois pas de moyens de l’imposer à des gens qui n’en veulent pas, il est donc compliqué de faire l’équivalent maintenant. C’est l’avantage de systèmes comme Monero qui l’ont dès le départ.

Source: https://www.youtube.com/watch?v=LHPYNZ8i1cU&feature=youtu.be&t=56m15s

Ainsi, la confidentialité obligatoire est la meilleure façon de gagner en fongibilité, de plus le Bitcoin a un gros gap technique à combler pour arriver au niveau de Monero sur ces points, et en plus ces deux projets ne partent pas de la même codebase. Bref le bitcoin et la fongibilité, va s’avérer un challenge compliqué.

3. Pourquoi Monero et pas une autre monnaie anonyme ?

Parce qu’aucun projet que j’ai vu n’a des jetons vraiment fongibles, ou même des transactions purement anonymes et intraçables.

Je tiens à préciser que je ne connais pas tout les projets, donc je vais parler rapidement des concurrents les plus connus et avec un market-cap déjà élevé, Zcash (ZEC), Dash, et Verge (XVG).

ZCash

La technologie zk-snark est très coûteuse en calcul, et surtout, les CT sont optionnelles. Vérifier une transaction privée ZCash est infiniment plus lent et compliqué que pour une transaction bitcoin, pour moi le réseau n’est pas capable de supporter beaucoup de transactions privées, actuellement ça doit être de l’ordre de 1-3% donc ça ne pose pas de problème, mais le mining risque de ne plus être profitable si il y en avait plus, et comme vous l’aurez compris, pour être vraiment fongible il faut forcer les CT. Au-delà de la fongibilité, les transactions privées ne le sont pas vraiment, car ZCash est sensible à l’analyse de trafic comme la plupart des $crypto, le fait que les CT soient obligatoires sur Monero rend cette analyse de trafic impossible.

Enfin, Zcash c’est un fork de Bitcoin, il faut le savoir. En gros on prend les problèmes de scaling de Bitcoin et on les empire

Bref je suis très sceptique sur ZCash.

Verge XVG

Anciennement Dogecoin Dark (dogecoin fork), XVG n’est pas vraiment privé, ce n’est ni plus ni moins un Doge sous TOR avec des stealth adresses. En gros rien de révolutionnaire.

De plus il n’y a qu’un développeur sur le projet et le Github n’est pas très actif selon moi. Et de gros problèmes pour assurer la roadmap (cf: wraith protocol).

XVG rentre totalement dans la catégorie shitcoin et je lui donne la note de 1/10 en analyse fondamentale, ne vous faites pas avoir.

Dash

Encore un fork de Bitcoin, mais, le truc vraiment intéressant et intelligent je trouve chez Dash, c’est que ça mélange PoW et PoS. Je suis très sceptique sur les projets full PoS quand il est question de sécurité et d’argent, car c’est tout simplement moins secure, mais là du coup c’est un bon compromis conso d’énergie/sécurité.

Après, en terme de privacy pour moi c’est pareil que sur Zcash, l’option privatesend sur Dash est optionnelle, du coup on se pose les mêmes questions en terme de fongibilité et analyse de trafic que sur ZCash.

4. La technologie

Je ne vais pas trop détailler, mais si vous voulez creuser pour voir en quoi Monero est vraiment fongible et anonyme, voici ce qu’il faut regarder:

  1. Ring CT Transaction
  2. Kovri
  3. Stealth addresses

5. Une monnaie et rien qu’une monnaie

Un des avantages de Monero que l’on peut voir par rapport à Bitcoin, c’est la direction du projet. En comparaison, le Bitcoin n’appartient à personne, c’est un projet très libre et chacun peut y participer, le Bitcoin n’a pas de direction définie. Pour certains c’est le digital gold, pour d’autres le digital cash, pour d’autres les deux.. En tant que Bitcoiner vous ne pouvez pas imposer votre vision du Bitcoin, c’est d’ailleurs l’une de ses forces, mais ça peut aussi en faire un point faible sur certains sujets: consensus, rapidité de développement..

On parle déjà de smart contract (ex: rootstock) ou moultes utilisations différentes pour le Bitcoin. C’est un peu la foire. L’avenir du Bitcoin est flou : on ne sait pas vraiment comment le Bitcoin va être utilisé dans la futur. Même si certains ont une petite idée, il y a des différents et un manque de consensus sur certains sujets, ce qui mène à des hard-forks.

Pour Monero la direction est claire, on reste dans une unité de compte et crypto-monnaie classique, ni plus ni-moins. D’ailleurs j’ai toujours préféré les projets qui faisaient une seule chose, mais qui le font très bien.

6. Modèle économique

Contrairement au Bitcoin, le block reward ne tombera jamais à 0 sur Monero. Il s’agit du tail-emission, En 2022 il sera bloqué à 0.6 XMR par block afin de toujours attirer les mineurs.

>Bon post sur le sujet

>Détails des raisons pour un tel modèle

Les Bitcoin perdus sont perdus pour toujours, il y en aura 21 millions, pas plus. Avec Monero on en crée de moins en moins mais on va toujours en crée… Jusqu’à atteindre un certain équilibre entre les XMR perdu chaque année et les XMR de la tail-emission.

Néanmoins Monero reste une monnaie déflationniste au même titre que le Bitcoin.

7. La team

  1. La core team, avec 7 développeurs principaux et 3 chercheurs
  2. Le Monero research lab, avec 3 PhD focus uniquement sur la recherche (la core team fait aussi partie du lab)
  3. L’équipe en charge de Kovri
  4. Les contributeurs au code open-source (une centaine)

En tout Monero possède 5 PhD en mathématiques et cryptographies, ce qui en fait une team plutôt solide.

8. Funding

Si besoin, Monero utilise un système de funding classique par dons: https://forum.getmonero.org/8/funding-required

Pas d’ICO ou de prémine, ou de système de rewards. S’ils ont besoin d’argent ils sont transparents.

9. Investir

Pour du long terme, je mise beaucoup sur Monero. La monnaie est déjà utilisée sur le darkweb comme monnaie principale, + engouement possible avec les sujets d’interdiction et de régulation qui tournent en ce moment. Pour moi il est évident qu’il faut au moins une monnaie anonyme dans son bag, et le XMR est le meilleur projet à ce niveau.

Le projet est encore sous-côté, il est encore vu comme un « simple altcoin » du genre NEO, OMG, ou autre.. Alors que c’est un sérieux prétendant pour être un survivant de la bulle actuelle

Roadmap

  • Intégration Monero sur les ledger wallet Q1 2018
  • Bulletproof Mars 2018 (80% de fees en moins sur les transactions)
  • Alpha Krovni pour bientôt (pour la faire court c’est un TOR décentralisé développé par Monero)
  • Long terme: 2nd layer solution pour plus de rapidité et les problématiques de scaling

Pas une roadmap du futur qui va faire pump’n’dump mais qui va rendre la monnaie encore plus solide et sérieuse.

Sign up for free to join this conversation on GitHub. Already have an account? Sign in to comment